AccueilSports

Marcelo a pété dans le vestiaire (et s’est fait virer pour ça) : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Publié le

par Konbini Sports

Marcelo a pété dans le vestiaire après une défaite. Juninho n’a pas aimé. Marcelo s’est fait virer pour avoir pété. Twitter en fait des caisses.

Marcelo a pété dans le vestiaire (et s’est fait virer pour ça) : le grand n’importe quoi des réseaux sociaux

Être viré pour des flatulences, il faut le faire. Eh bien, Marcelo l’a fait. Dans un article de L’Équipe résumant la pénible saison de l’OL, on apprend qu’une des raisons de l’éviction du joueur est d’avoir pété dans le vestiaire après la lourde défaite à Angers (3-0, le 15 août). À la lumière de ces éléments, les supporters lyonnais s’en sont donné à cœur joie en commentant les flatulences du défenseur, tout comme les fans des Girondins de Bordeaux, où joue actuellement le Brésilien. Retour sur ce prout-gate avec les meilleurs tweets.

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Chargement du twitt...

Une histoire qui nous rappelle celle de Doug alias “Paul Flart” ou “The Fart Authority”, un agent de sécurité dans un hôpital aux États-Unis, qui, pendant 6 mois, se filmait en train de lâcher de grosses caisses au travail et partageait les vidéos de ses flatulences sur Internet, avant de se faire virer par son entreprise en août 2018 pour comportement inapproprié.

À voir aussi sur Konbini :