AccueilSports

Aux États-Unis, une chaîne de magasin de sport révèle les maillots NBA les plus vendus cette saison

Publié le

par Konbini Sports

S’il y a quelques grosses surprises, LeBron James et les Lakers dominent le marché dans la majorité des États aux États-Unis, d’après une étude des magasins de sport Lids.

Aux États-Unis, une chaîne de magasin de sport révèle les maillots NBA les plus vendus cette saison

© Alexander Hassenstein/Bongarts/Getty Images

C’est le genre de data qu’on aime bien. En NBA, qui sont les joueurs et quelles sont les franchises qui vendent le plus de maillots aux États-Unis ? Les magasins Lids donnent la réponse dans une double cartographie par État des meilleurs vendeurs dans les plus de 2 000 boutiques de la chaîne. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le marché est outrageusement dominé par LeBron James et sa franchise actuelle des Lakers.

Chargement du twitt...

Le King et l’équipe purple & gold sont en tête dans une trentaine d’États (sur les 52 que compte le pays). Les maillots du quadruple champion NBA sont logiquement parmi les plus vendus en Ohio, Floride et Californie, où il a joué, mais ils s’arrachent aussi là où des franchises actuelles évoluent (Oklahoma, Louisiane, Texas). Idem pour les Lakers.

Les deux cartes révèlent aussi quelques belles surprises. Les plus grandes étant les jerseys de Yao Ming et Mike Bibby toujours parmi les plus vendus, respectivement dans le Montana et en Alabama. Pour rappel : l’intérieur chinois a joué toute sa carrière aux Houston Rockets (Texas), et on cherche encore pourquoi Bibby, né dans le New Jersey et qui a joué en universitaire dans l’Arizona, a autant la cote dans cet État du sud.

Toujours côté joueurs, les papys font de la résistance. Plusieurs gloires retraitées sont toujours des succès commerciaux : Allen Iverson, Vince Carter, Grant Hill, Steve Nash, Scottie Pippen, le regretté Kobe Bryant et son altesse Michael Jordan. En parlant de His Airness, les Chicago Bulls du plus célèbre numéro 23 du sport sont la franchise numéro 1 dans huit États. Est-ce dû à la bonne saison actuelle des Taureaux ou à l’héritage de la plus grande dynastie de l’Histoire ? On ne saurait dire.

À voir aussi sur Konbini :